1/4

Accueil > Tourisme > Que visiter > Côte nord

Découvrir le Pérou

Côte nord du Pérou

Le nord du Pérou est totalement différent du circuit sud classique. On y rencontre plus de civilisations pré inca, certaines très importantes, qui ont laissé de surprenants et impressionnants vestiges, sans parler des superbes plages aux eaux tièdes et aux vagues parfaites pour les surfeurs.

Caral

Visite 7/7 jours de 10 h à 16 h – Guides sur place

Entrée: S/.11 - US$2.80 - 2.40€

A 200 km au nord de Lima (moins de 4 heures), la Ville Sacrée ou Ciudad Sagrada de Caral-Supe a été déclarée Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’Unesco en 2009. Le nord-américain Paul Kosok, le découvreur des lignes de Nasca, a été le premier à mentionner Chupacigarro (nom du site à ce moment) en 1949, mais c’est la péruvienne Ruth Shadiqui qui a vraiment commencé à étudier et à dater le complexe en 1994.

ville sacree

La première civilisation du continent américain a construit il y a 5.000 ans 18 centres urbains dans cette région, Caral étant la capitale. Centre religieux principalement, on y trouve de nombreuses pyramides et temples. 

Trujillo
ville coloniale au nord du perou

A 566 km de Lima (8 heures) par la route Panamericana Norte sur la côte Pacifique ou 1 heure en avion, la Ciudad de la Eterna Primavera (la Ville de l’Éternel Printemps) de près de 900.000 habitants est la 3ème du pays en population, capitale du département de La Libertad. Elle offre de nombreux intérêts touristiques. Fondée en 1534, le centre a conservé tout son charme colonial, ses nombreuses casonas ou mansiones (maisons de maîtres) de couleurs vives aux superbes grilles en fer forgé et églises feront le bonheur des amateurs de constructions coloniales.

Trujillo s’est beaucoup développée économiquement ces dernières années, avec l’agriculture de canne à sucre principalement, mais aussi grâce à l’exportation d’asperges, d’artichauts, de paprika, d’avocats et de mangues. La ville est réputée dans tout le pays pour son cuir et elle est devenue la capitale nationale de la chaussure. On y trouve également de nombreuses entreprises fabricant des machines et carrosseries automobiles (camions et bus).  

Trujillo est aussi la capitale de la Marinera norteña, la plus fameuse danse du pays avec un concours national en janvier et février et du Caballo de Paso (Cheval de Parade) dont le concours se déroule en septembre.

Cathédrale

Ouvert 7/7 jours de 7 h à 12 h et de 16 h à 20 h. 

Construite en 1616 sur la place d’armes puis reconstruite en 1666 suite à deux séismes, le superbe autel est de style baroque rococo et on y trouve de nombreuses toiles de l’école de Cusco et de Quito.

 

Monasterio El Carmen

A l’angle de Colón et Bolivar. Ouvert du lundi au samedi de 9 h à 13 h. 

Le monastère et l’église datent de 1759 et la pinacothèque expose 150 tableaux de l’école de Quito et flamande.

Palacio Iturregui

Jr. Pizarro 668 – Ouvert du lundi au samedi de 8:30 h à 10 h. Entrée: S/.10 - US$2.50 - 2.30€

Construit au XIXe siècle, cet imposant palais de style néoclassique est une des plus belles constructions coloniales d’Amérique, caractérisée par ses majestueuses colonnes, les meubles d’époque et les statues en marbre italien.

maison coloniale typique de trujillo

Casa del Mayorazgo de Facalá

maison coloniale a trujillo

Jr. Pizarro 314 (locaux de la banque Wiese). Ouvert aux horaires de banque, entrée libre. 

Maison néocoloniale de 1709, admirable pour ses fers forgés caractéristiques du style de la ville et un très beau balcon d’angle en bois. Dans le patio trône une statue de Pizarro en marbre de carrare.

 

Casa Orbegozo 

Jr. Orbegozo 563 (locaux de la banque Interbank). Ouvert 7/7 jours de 9 h 30 à 20 h. 

Cette maison du XVIIIe siècle conserve une grande partie de ses meubles et tapis d’origine.

 

Casa Ganoza Chopitea

Jr. Independencia 628. Ouvert du lundi au vendredi de 9 h 30 à 12 h 30 et de 16 h à 18 h 30. 

Le vestibule est décoré de superbes peintures murales.

 

Museo de Arqueología e Historia 

Jr. Junín 682. Ouvert du Lundi au vendredi de 9 h à 13 h et 15 h à 19 h. Samedi et dimanche de 9 h à 16 h - Entrée: S/.5 - US$1.25 - 1.10€

Situé dans la belle maison Risco, ce musée expose les pièces des différentes civilisations de la région.

Autour de Trujillo

La région a été marquée principalement par deux civilisations, les Moche (on prononce motché) ou Mochicas (300 av. J.C. à 800 ap. J.C.) qui sont considérés comme les meilleurs céramistes de l’ancien Pérou ainsi que les précurseurs su surf et les Chimús (1100 à 1400 ap. J.C.) un des plus grands royaumes préhispaniques.

 

Playa de Huanchaco

caballitos de totora

A 15 minutes de la ville, cette petite station balnéaire est l’une des destinations privilégiées au Pérou par les surfeurs du monde entier. On peut d’ailleurs toujours voir les pêcheurs locaux enfourcher leurs caballitos de totora (petits chevaux de roseau) se laissant glisser sur les vagues, pratique ancestrale des Mochicas depuis 2.000 ans.

Huaca del Sol y de la Luna

civilisation moche ou mochica

Ouvert 7/7 jours de 9 h à 16 h - Entrée: S/.10 - US$2.50 - 2.30€ 

A 15 minutes au sud de Trujillo, ces deux sites espacés de quelques centaines de mètres sont de l’époque Moche. La Pyramide du Soleil était un centre politico-administratif composé de cinq terrasses et construite avec 130 millions de briques d’adobe. La Pyramide de la Lune était un centre cérémonial, formée de plusieurs temples construits successivement, chacun recouvrant les précédents. Certaines parois sont décorées de magnifiques fresques polychromes aux figures géométriques et avec la représentation du Dieu Moche Ai-apaec.

Huaca del Dragón ou Arco Iris 

Ouvert 7/7 jours de 9 h à 16 h - Entrée: S/.11 - US$2.80 - 2.50€

A 10 minutes au nord de Trujillo, cette pyramide date de la fin de l’époque Wari et du début de l’ère Chimú entre le Xe et XIe siècle. Cette magnifique pyramide très bien conservée présente des sculptures en haut-relief dont une représentation d’un être bicéphale aux nombreuses pattes ressemblant à un dragon et des références à l’arc-en-ciel (arco iris). 

 

Chan Chan

Ouvert du lundi au samedi de 9 h à 18 h.

Entrée: S/.10 - US$2.50 - 2.30€

A 10 minutes au nord-ouest de Trujillo, c’était la capitale de l’empire Chimú, déclarée Patrimoine Culturel de l’Humanité par l’Unesco en 1986. L’impressionnante Chan Chan est la ville en adobe (torchis) la plus grande du monde avec plus de 20 km2 et les archéologues estiment qu’elle était habitée par 100.000 personnes à l’arrivée des Incas au XVe siècle. La cité est formée de dix quartiers entourés de murs atteignant près de 10 mètres de hauteur finement ciselés avec des motifs géométriques ou représentant des figures mythologiques et des animaux. Un dédale de rues relie les différentes places, palais, pyramides et quartiers urbains.

la ville en adobe la plus grande du monde

Huaca Esmeralda 

Ouvert 7/7 jours de 9 h à 18 h. - Entrée: S/.10 - US$2.50 - 2.30€

Entre Trujillo et Chan Chan, ce temple cérémonial Chimú est fait de trois plateformes avec des rampes centrales et on peut apprécier les sculptures en relief sur les parois. 

Chiclayo

Ville côtière à 780 km de Lima (12 heures) ou 1 h 30 en avion et 214 km (3 heures) au nord de Trujillo, cette grande agglomération de 700.000 habitants (la 4ème du Pérou) est surnommée la Ciudad de la Amistad (Ville de l’Amitié). Chiclayo, ville républicaine et capitale du département de Lambayeque, n’était qu’un village à l’époque coloniale, elle deviendra une ville après l’indépendance à partir de 1835. Son économie est basée principalement sur l’agriculture puisqu’elle est le premier producteur de canne à sucre et de riz du pays, ainsi que de produits miniers non métalliques comme le sel et le gypse.

La région de Chiclayo a été marquée par les Mochicas entre 300 et 800 ap. J.C., puis dominée par la civilisation Lambayeque également appelée Sicán entre 700 et 1400, les plus grands joaillers de l’ancien Pérou et créateurs du Tumi, le fameux couteau de sacrifice utilisé ensuite par les Incas. 

Señor de Sipán

tombes huaca rajada

Ne pas confondre avec "Sicán" qui est l’autre nom de la civilisation Lambayeque. En 1987, l’archéologue péruvien Walter Alva entrepris les fouilles d’une sépulture sur le point d’être saccagée par les pilleurs de tombes dans le village de Sipán à 27 km à l’est de Chiclayo, sur le site de la Huaca Rajada, un complexe formé de deux pyramides unies par une plateforme. Les recherches continuent à ce jour et au total 15 tombes royales ont été découvertes, beaucoup de pièces archéologiques étant exposées dans le musée du site.

La Tombe du Señor de Sipán est considérée comme la plus importante d’Amérique et comparée à celle de Toutankhamon en Egypte grâce aux richesses qu’elle contient. Le Señor de Sipán était un roi Mochica et fut enterré en l’an 250 avec 8 autres personnes, 2 lamas, 1 chien, de nombreuses céramiques et plus de 400 objets et bijoux en or, argent, cuivre et pierres semi-précieuses.

 

Museo Tumbas Reales

Av. Juan Pablo Vizcardo y Guzmán 895 Lambayeque (10 km au nord de Chiclayo).

Ouvert de mardi à dimanche de 9 h à 17 h. Entrée: S/.10 - US$2.50 - 2.30€

Ce magnifique musée, spécialement construit en 2002 pour présenter les fabuleux trésors de Sipán, expose plus 3.000 céramiques, 2.000 pièces archéologiques en métal précieux, ainsi que la reconstitution des tombes.

 

Museo Arqueológico Brüning 

Av. Huamachuco – Lambayeque (10 km au nord de Chiclayo) - Ouvert 7/7 jours de 9 h à 18 h. Entrée: S/.8 - US$2 - 1.70€

On peut y voir de nombreuses poteries des différentes cultures régionales et une salle présente 500 œuvres d’art en or démontrant la grande dextérité des Mochicas en orfèvrerie.

 

Túcume

Ouvert mardi, jeudi et samedi de 10 h à 16:30.

Entrée: S/12 - US$3.10 - 2.60€

Situé à 33 km au nord de Chiclayo, ce complexe urbain composé de 26 pyramides en adobe (torchis) formées d’habitations, de dépôts et de patios reliés par des couloirs et accessibles par des rampes, étaient certainement des palais résidentiels. La Huaca Larga est une immense construction qui a grandi au fur et à mesure des différentes occupations, commençant par la culture Lambayeque en l’an 1.000, puis Chimú et Inca.

chiclayo
Piura

La Ciudad de la Hospitalidad (Ville de l’Hospitalité) ou Ciudad del Eterno Sol (ville du Soleil Eternel), capitale du département de Piura, est la 5ème ville du Pérou avec 600.000 habitants, au nord du désert de Sechura qui le sépare de Chiclayo (213 km – 2 h 30), à 992 km de Lima (14 heures en bus - 1 heure 30 en avion) et 45 km du Pacifique. Fondée en 1532, elle fut l’une des premières villes espagnoles du Pérou. La région de Piura est agricole avec une production très variée, en particulier d’avocats, de mandarines, de raisins pour l’exportation vers l’Asie et surtout du fameux coton Pima, le meilleur au monde.

Plages du nord

Le climat du nord, sec et chaud presque toute l’année, est propice aux stations balnéaires.

 

Chicama

A 70 km au nord de Trujillo, Puerto Chicama aussi connu comme Malabrigo, est l'un des paradis pour surfeurs. La plage de Chicama est reconnue dans le milieu du surf pour ses vagues rapides et tubulaires et en particulier pour la vague gauche la plus longue du monde pouvant atteindre 2,5 km de long avec une hauteur de 1 à 2 mètres. En 2012, le champion du monde junior, le péruvien Cristobal de Col a établi un record du monde Guiness avec 34 carvings (figures) sur une seule vague en 2 minutes et 20 secondes.

 

Paita

Le second port plus important du pays après Callao à Lima, est situé à 58 km de Piura. Plusieurs plages aux eaux tranquilles et tempérées se trouvent à proximité, en particulier Colán et Yacila.

 

Cabo Blanco  

cabo blanco

A 160 km de Piura (2 h 30), ce petit port aux modestes maisons est l’un des hauts lieux du surf mondial avec les plus belles vagues du Pérou. Cabo Blanco était le rendez-vous de la jet-set américaine dans les années 50. L’hôtel Fishing Club, aujourd’hui en ruines, a reçu Marilyn Monroe, Paul Newman, Rockefeller, Lord Mounbatten, Henry Ford et bien d’autres milliardaires et artistes de l’époque, pour s’adonner à la pêche au gros, le thon et surtout le merlin noir. 

Le célèbre écrivain Ernest Hemingway est venu ici en 1956 pour le tournage de plusieurs scènes du film tiré de son roman « le vieil homme et la mer ». C’est également à Cabo Blanco qu’en 1953, l’américain Alfred Glassel Jr a pêché le plus gros merlin de l’histoire, 707 kg et 4,88 mètres (livre Guiness).

Máncora

A 100 km de la ville de Tumbes (1 h 30), ce village de 10.000 habitants est une station balnéaire avec ses plages de sable fin et une eau à 24ºC en moyenne. On y pratique également beaucoup de surf.

 

Punta Sal

A 80 km de Tumbes (20 heures en bus ou 2 heures en avion), c’est une des plus grandes et plus belles plages péruviennes. Tout comme Máncora (à 20 km), Punta Sal est de plus en plus fréquentée par les touristes nationaux et étrangers.  

nord du perou

Zorritos

Cette plage tranquille et simple est la plus proche de Tumbes (28 km).

 

Tumbes

Située à 30 km de la frontière avec l’Equateur, à 1.280 km de Lima (19 heures par la route ou 2 heures en avion) et capitale du département de Tumbes, c’est l’endroit où débarqua Francisco Pizarro en 1532 pour conquérir le Pérou. Cette ville de 110.000 habitants est le point d’arrivée en avion pour se rendre sur les plages du nord. 

Tourisme

 
 
 
 
 
 
produit naturel mal altitude transports
cermal-editions