1/4

Accueil > Tourisme > Conseils > Infos pratiques

Découvrir le Pérou

Informations pratiques

produit naturel mal altitude transports
Argent

La monnaie locale est le nuevo sol mais tout le monde dit "sol" et "solès" au pluriel (symbole S/), qui vaut environ US$0,26 – 0,22€. 

On trouve des pièces de 1, 2 et 5 soles, des billets de 10, 20, 50, 100 et 200 soles et des pièces de 10, 20 et 50 céntimos.

Type de change moyen en 2021 (le taux peut varier jusqu'à 15%):

1 US$ = S/. 4 (environ)

1 € = S/. 4,60 (environ)

 

Dollar

Le dollar US est souvent accepté (sauf pour les petits achats) mais le change sera souvent peu favorable de la part du commerçant.

 

Euros

On peut payer en euro seulement dans certaines boutiques artisanales mais rarement sur les marchés, par contre pas de problèmes pour le changer dans les grandes villes.

Change

Les changeurs de rue sont fortement déconseillés, risque (rarement il est vrai, mais…) de recevoir de la fausse monnaie ou d'être arnaqué. Les banques n'ont pas le meilleur taux de change et il faut généralement être patient (longues files d'attentes). Le plus pratique et avantageux c'est la "casa de cambio" qu'on trouve dans tous les lieux touristiques et la plupart des villes.

Un conseil lors du change, toujours demander des "petits billets" (sencillo, por favor), les commerçants ont très rarement de la monnaie et payer avec un billet de S/.100 pour un petit achat devient un vrai casse-tête.

Billets déchirés ou marqués

Les commerçants, bureau de change et banques N'ACCEPTENT PAS les billets étrangers (dollars, euros, etc…) qui ne sont pas en bon état, trop usés, déchirés (même très légèrement) ou marqués au stylo. Certains changeurs de rue les acceptent mais à des taux très bas.

Distributeurs

On en trouve quasiment partout, quelques fois en plusieurs langues et toutes les cartes sont acceptées.

Cartes bancaires

La plupart des commerçants acceptent le paiement par cartes bancaires.  

Transports

Taxis

Au Pérou, les taxis sont dépourvus de taximètres. Avant de monter, il faut donc négocier le prix de la course et le chauffeur va la calculer en fonction de la distance, de l'heure et des quartiers traversés. Il est donc impossible pour un étranger ne connaissant pas la ville, de savoir si le tarif est raisonnable ou exagéré.

Il est fortement déconseillé de prendre un taxi dans la rue, le risque d'arnaque est trop élevé, contrairement à ce que conseillent certains guides touristiques...

A l'aéroport, vous trouverez 4 compagnies officielles sûres et sans surprises.

Dans la plupart des villes, vous trouverez Uber, Cabify, Easy Taxi et Beat.

Transports en commun

La grande majorité des transports en commun au Pérou sont privés, de nombreuses compagnies plus ou moins importantes qui se font concurrence. Il n'existe pas de plans pour le réseau, il faut donc connaitre quels bus se rendent à la direction voulue.

Les prix sont "appréciés" par le chauffeur ou le "cobrador", la personne qui se charge d'encaisser, variant de S/1 à S/3 en fonction de la distance.

A Lima, la municipalité a mis en place plusieurs services de transport publique: le "Metropolitano", une ligne du nord au sud en empruntants des voies spécifiques, ainsi que d'autres lignes spécifiques: les corredores complementarios

Transports terrestres nationaux

La plupart des Péruviens se déplacent en bus pour se rendre dans une autre ville. Il existe de très nombreuses compagnies privées, depuis les très populaires aux bus très rustiques, jusqu'aux compagnies luxueuses. Les plus prestigieuses sont Cruz del Sur (Av. Javier Prado Este 1109 - La Victoria) et Oltursa (av. Aramburú 1160 - Surquillo).
D'autres compagnies: Movil, Cial, Civa, Tepsa, PeruBus (ruta Lima / Ica / Nazca), etc...

Les bus se prennent depuis leurs propres terminaux. 

Il existe aussi des gares routières, les "Terminal Terrestre", dans les principales villes. A Lima:

Lima Norte - Av. Alfredo Mendiola 5360, Los Olivos

Plaza Norte - Panamericana Norte – Av. Tomás Valle – Av. Túpac Amaru, Independencia

Yerbaterros - Carretera Central 1352, San Luis

Terrapuerto Atocongo - Calle Los ALamos 1264 - San Juan de Miraflores

Avion

Les distances sont souvent très longues pour se déplacer par route au Pérou, Lima/Arequipa 15 heures, Lima/Cusco 22 heures, etc...

L'avion est souvent un bon moyen pour ne pas perdre des journées entières en transport.

Les principales compagnies: Latam (la plus importante), Star Peru, Viva Air, Sky Airline, Atsa Peru.

Pourboires

Les salaires sont souvent très bas au Pérou et dans la plupart des cas ne permettent pas au serveur, guide, etc… de vivre décemment, aussi le pourboire est de coutume. Quelques références (minimum):
Porteurs dans les hôtels: S/.2.00 par valise
Serveurs: 10 à 15% 
Pour les repas inclus dans le circuit: S/.2 par personne
Guides et accompagnateurs: US$2 ou 2€ par jour / personne
Taxi: pas de pourboire, le prix est négocié à l'avance (les taxis n'ont pas de compteurs).

Artisanat

L'artisanat péruvien est l'un des plus variés qui soit, il y en a pour tous les goûts et les marchés sont nombreux. 

Question maintes fois posée: où fait-on les meilleures affaires?

Dans la grande majorité des cas, il n'y a pas de villes ou de marchés plus intéressants que d'autres. Pour les pulls en "faux alpaga", les tissus bariolés, les T-shirts et la plupart des babioles, tous proviennent des mêmes artisans et les prix sont assez similaires d'un endroit à l'autre. A noter que tous les articles que vous trouverez sont fabriqués au Pérou, à l'exception des pulls en "faux alpaga" qui commencent à être fabriqués en Chine. 

Quelques indications précieuses:

 

Alpaga

Il faut savoir que 80% à 90% des articles qu'on vous proposera sont FAUX. En réfléchissant un peu, comment peut-on avoir un pull en 100% alpaga, une des meilleures laines au monde, à $10 ou $20? Ne vous fiez surtout pas à l'étiquette, au Pérou on fait comme on veut!

Vous ne trouverez jamais un vêtement en alpaga sur un marché artisanal ou auprès d'un vendeur ambulant. Dans le meilleur des cas, le pull, le poncho ou l'écharpe a un maximum de 40% de la fameuse laine (prix moyen $15 à $30 pour un pull), mais souvent il n'en a pas du tout (prix inférieurs à $15). Composé en général d'un mélange de synthétique, laine de lama de qualité médiocre et de laine de mouton, il a été fabriqué en série dans des ateliers/usines de Juliaca que certains livres/guides présentent comme la ville où les pulls sont les moins chers, à juste titre! et depuis peu ils proviennent de Chine. De toute façon vous vous en apercevrez rapidement après trois ou quatre lavages. A ces prix, c'est une affaire, mais sachez ce que vous achetez!

Les vrais se trouvent uniquement dans les belles boutiques des grandes villes ou quelques ateliers spécialisés près de Cusco par exemple. Vous trouverez de l'alpaga adulte ou du baby alpaga (la première tonte de l'animal), le plus fin. Les tarifs pour un pull varient de S/.200 à S/.400 ($60 à $120 ou 55€ à 110€), le même pull vous coûtera trois à quatre fois plus cher dans votre pays.

La laine d'alpaga est très fine (24 microns de diamètre en moyenne contre 50 pour le mouton), thermique et légère car elle contient des micros bulles d’air, elle est imperméable, ininflammable et résistante aux radiations solaires.

Ses propriétés thermiques sont supérieures à celles du mohair et du cashmere et bien évidemment du mouton.

On trouve différentes qualités, celle du "suri" est meilleure que le "huacaya" et on peut sentir la différence de douceur entre le "baby alpaga" (animal de moins de 2 ans) et l’adulte.

La fibre d’alpaga possède la plus grande diversité de coloris au monde, 17 teintes naturelles différentes, du blanc au noir, en passant par des tons de gris et marron.

 

Vigogne

La fibre la plus fine et la plus chère au monde est très difficile à trouver au Pérou, tout part à l'étranger. Il est parfois possible de trouver une écharpe, un tapis ou un pull en vigogne dans une boutique. Prix indicatif: une écharpe vaut $600.

 

Argent

Etant le premier producteur mondial, le Pérou offre une grande diversité en bijoux ou objets de première qualité en général 950/1000ème (le meilleur alliage) à des prix intéressants, l'aliage minimum doit être de 900/1000ème. Attention, des petites échoppes vous vendront de l'argent de moins bonne qualité appelé "alpaca", certains vous l'annonceront honnêtement.

 

Or

Ne cherchez pas à faire une bonne affaire avec l'or au Pérou, les prix ne sont pas particulièrement bas, par contre les bijoux sont souvent magnifiques et originaux.

 

Pierres précieuses

Dans tout le pays, on trouve une immense variété de bijoux en or et argent, souvent agrémentés de pierres semi-précieuses comme la turquoise, l'opale andine, l'œil de tigre de couleur marron, la serpentine vert clair et le lapis lazuli bleu.

L'incrustation la plus classique est à base de spondylus (mullu en quechua), la nacre rouge ou orangée provenant d'un coquillage de la côte nord du Pérou et d'Equateur, vénéré par certaines cultures pré-incas come les Mochicas qui le considérait comme la nourriture des Dieux. Il était utilisé lors de cérémonies religieuses et était considérée comme une monnaie à l'époque inca.

 

T-shirt

De $4 à $13 (3€ à 10€), le coton péruvien est de très bonne qualité.

Marchandage

C'est aussi accepté au Pérou dans beaucoup de cas (pas partout), mais attention à ceux qui sont habitués à l'Afrique, ici on peut baisser de 10 à 20%, rarement plus. Si pour certains touristes le marchandage est un jeu, n'oublions pas que pour le vendeur c'est son gagne-pain (comment réagiriez-vous si on marchandait votre salaire?). Au Pérou les marges du commerçant ne sont pas élevées, aussi soyons "correct" dans la négociation.

Horaires d'ouverture

Les épiceries, supermarchés, grands magasins et une majorité des boutiques sont ouvertes 7 jours sur 7. Tous ouvrent tard, vers 10/11 heures, ferment tard (21/22 h) et pratiquent généralement l'horaire continu, sauf à Arequipa qui fait la sieste de 14 à 16 h.

Téléphone

Appels depuis l'étranger vers le Pérou

Indicatif international 00 (ou le signe +) 51 + code ville (sans le 0) + numéro.

Pour appeler un portable: 0051 + numéro de portable.

 

Appels depuis le Pérou

France: 0033 + numéro (sans le premier 0)

Belgique: 0032 + code ville (sans le 0) + numéro

Canada: 001 + numéro de zone + numéro

Suisse: 0041 + code du canton (sans le 0) + numéro

 

Portable

Vous avez la possibilité d'obtenir un numéro péruvien en changeant votre chip pendant votre séjour.

Il existe actuellement 4 compagnies locales: Movistar, Entel, Bitel et Claro.

En changeant votre numéro, vous ne pourrez évidemment pas recevoir d'appels sur votre numéro original, par contre vous pouvez continuer à communiquer avec Whatsapp sans perdre vos contacts.

Claro est la meilleure, aussi bien au niveau de la couverture nationale que de la qualité de ses services, notamment en cas de problèmes. Vous aurez le choix entre plusieurs plans (prepago) en fonction de la durée (1 à 30 jours), de vos préférences (appels, paquet d'internet). Cette compagnie inclus dans la plupart de ses plans le paquet "itinérant", vous permettant d'utiliser votre forfait dans 12 pays d'Amérique Latine (sauf Bolivie). 

ATTENTION: nous vous déconseillons de NE PAS vous procurer ce chip auprès des petits commerçants, il y a un risque d'arnaque. Achetez-le uniquement dans les boutiques de chaque compagnie.

Internet

WI-FI

Le Wi-Fi est accessible dans toutes les villes du pays, dans la plupart des hôtels, bars, restaurants, aéroports et certains espaces publiques des grandes villes.

Vous pouvez trouver également facilement des "cabinas internet".

Courrier

Serpost

La poste péruvienne fonctionne très bien au Pérou, mais elle a son prix: 1 timbre pour l'étranger, S/.10 (2,20€ ou $2.60 - prix 2021). Le courrier prend entre 1 et 2 semaines pour l'Europe.

Pour acheter les timbres

Dans certains magasins et pas forcément où ils vendent les cartes, c'est affiché en anglais (stamps) ou en espagnol (estampillas). Sinon aux bureaux de poste.

 

Pour poster

Les boites aux lettres SERPOST de couleur bleu, blanc, rouge, sont installées dans l'entrée de certains magasins ou dans certains hôtels. Sinon dans les bureaux SERPOST

serpost peru
Sécurité

Le Pérou n'est pas un pays dangereux. Il existe des pickpockets et voleurs comme partout dans le monde et un touriste est une proie intéressante. Quelques recommandations:

Si vous vous éloignez des quartiers touristiques, renseignez-vous.

Cela peut paraitre aberrant, pourtant on voit des personnes exhiber leurs plus beaux bijoux, ou compter des liasses de billets dans la rue en sortant d'un bureau de change. A éviter!

 

Bar / restaurants

Ne laissez rien sur les dossiers de chaise pendant que vous êtes à table, encore moins si vous allez aux toilettes.

 

Hôtels

Ne laisser pas d'objets de valeur ou d'argent dans un endroit facilement accessible dans la chambre. La plupart des hôtels ont des coffres.

 

Appareils photos / caméras

Ne tentez pas les pickpockets.

 

Taxis

Si vous devez prendre un taxi, demander conseil à l'hôtel, au restaurant ou au guide. Il existe en effet des faux taxis qui sont difficilement repérables et si la plupart sont d'honnêtes personnes qui essayent de gagner leur vie, certains peuvent être mal intentionnés. Il vaut souvent mieux payer un tout petit peu plus cher et faire appel à une compagnie. 

Il existe des "faux taxis" surtout à Lima et Arequipa. Dans la plupart des cas ce sont des personnes qui n'ont pas de travail et pour gagner leur pain quotidien utilisent leur propre véhicule ou louent une voiture à la journée et apposent un sticker sur le pare-brise. Il est pratiquement impossible de reconnaitre un "taxi officiel", qui doit avoir le numéro d'immatriculation peint sur les deux ailes arrière du véhicule, pourtant ce n'est pas un gage de sécurité. Pour plus de sécurité, on peut demander l’aide d’une personne de confiance comme un policier, votre guide, etc…

Les taxis péruviens n’ont pas de compteur, il est donc nécessaire de négocier le tarif avant de monter, ce qui implique qu’on doit connaitre par avance le tarif approximatif pour la course en se renseignant auprès d’un péruvien. 

Un conseil: en montant dans un taxi, les Péruviens ont le réflexe de verrouiller les portes et remonter les fenêtres.

Eau

L'eau du robinet est déconseillée, vous trouverez partout des bouteilles de "agua sin gas" (plate) et "agua con gas" (gazeuse). On peut par contre l'utiliser pour se brosser les dents.

Gastronomie

Peu connue, la cuisine péruvienne est pourtant considérée comme l'une des cinq meilleures au monde avec une incroyable variété (491 plats typiques – Guiness Book), raffinée ou rustique, chaque région a ses spécialités.

 

Par contre, certains touristes peuvent rechercher les petits prix et si on ne connait pas les bonnes adresses, à vos risques et périls; au mieux ce n'est vraiment pas bon, au pire c'est la turista ou l'hépatite, vous n’avez pas l’estomac blindé des péruviens.

 

Pour prévenir les mauvaises surprises

Eviter les cuisinières de rues, les restos trop bons marchés (les menus à moins de S/.8.00), faire attention à la propreté du local et essayer de déterminer le type de clientèle dans l’établissement: des familles, des personnes bien habillées, des employés de bureaux en costume ou en uniforme, sont souvent un gage de sécurité.

Il est toujours compliqué dans un pays étranger de s'y retrouver dans la gastronomie locale.

 

Le plat est-il pimenté, sucré, salé, y a-t-il des ingrédients que je n'aime pas?

Certaines publications sur le Pérou annoncent que la plupart des plats sont pimentés, ce qui est faux, il y en a peu et généralement le piment est à part. La confusion vient d'un ingrédient très utilisé ici, "l'ají amarillo", une variété de piment peu piquant, l'équivalent du poivre dans les autres pays.

 

La gastronomie péruvienne est très variée et c'est l'une des meilleures au monde. Pour ne pas laisser passer une expérience gastronomique inoubliable, nous vous conseillons de vous procurer le dictionnaire des plats péruviens qui en plus montre les fruits et légumes typiques que vous trouverez sur les marchés.

En vente dans les librairies locales.

Offices de tourisme

L'office de tourisme péruvien Promperu a quelques bureaux appelés Iperu dans la plupart des aéroports et aussi:

 

Lima  

- 610 calle Jorge Basadre – San Isidro

- Centre Commercial Larcomar – Miraflores (patio central)

 

Arequipa

- Casona Santa Catalina – 210 rue Santa Catalina

- Plaza de Armas – 110 portal de la municipalidad (face cathédrale)

 

Puno

- Plaza de Armas – angle avec la rue pietonne. 

 

Cusco

- 103 avenue El Sol, galerías turísticas – oficina 102

 

Machu Picchu

- av. Pachacútec – cuadra 1 – oficina 4 

 

Egalement sur les places principales (plazas de armas) de Ayacucho, Chachapoyas, Huaraz, Iquitos et Trujillo.

Tourisme

Infos pratiques
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
cermal-editions