1/3

Accueil > Insolite > Trésors du Pérou

Le Pérou insolite

​Les trésors du Pérou

Quand on pense aux richesses péruviennes, l’or et l’argent des Incas nous viennent tout naturellement à l’esprit. Les Dieux furent plutôt généreux au Pérou, offrant au monde des ressources aussi utiles que la pomme de terre ou prestigieuses comme la noble fibre de vigogne. Mais ces trésors n’ont jamais vraiment profité aux peuples andins, n’en retirant même pas la reconnaissance de paternité.

 

A part la pomme de terre que tout le monde associe spontanément au Pérou, le commun des mortels attribue l’origine de certaines plantes natives de la région à d’autres contrées. Logiquement la tomate doit être mexicaine puisque Christophe Colon l’a découverte là-bas. Par déduction, le piment provient certainement d’Afrique ou d’Asie puisque ce sont actuellement les plus gros producteurs et consommateurs. Le manioc est sans aucun doute une plante typiquement africaine et le prestigieux coton égyptien est évidemment né sur les bords du Nil.

 

Rendons donc à César ce qui est … au Pérou en éclaircissant certaines confusions

produit naturel mal altitude transports
Pomme de terre 

Solanum Tuberosum

Le Ministère de l’Agriculture péruvien a répertorié 2.321 variétés locales de pommes de terre et 91 variétés sauvages. Les traces les plus anciennes ont été découvertes dans le canyon de Chilca (65 km au sud de Lima) et datent de 8.000 av. J.C. Les Incas lui ont donné le nom de "papa" (connue ainsi au Pérou), mais les Espagnols la confondirent avec la "batata" (patate douce) découverte auparavant également en Amérique du sud et transformeront le nom en "patata" (nom donné en Espagne) dont les dérivés sont potato en anglais et patate en français.

tubercules andins

Son introduction en Europe fut lente, réservée au départ à l’alimentation animale, elle s’est imposée d’abord en Irlande puis en Allemagne. Antoine Parmentier revint de captivité de Prusse où les prisonniers étaient nourris avec ce tubercule et réussit à convaincre Louis XVI que la pomme de terre pouvait sauver la France durant la disette de 1769. Il fit garder un champ de pommes de terre pendant la journée faisant croire à une culture rare, chère et réservée aux nobles, ce qui attisa l’envie des riverains qui venaient les voler pendant la nuit. Sa popularité était née.

Patate douce

Ipomea Batatas

camote

Originaire d'Amérique du Sud, la patate douce, appelée "camote" au Pérou, a été domestiquée et cultivée depuis 8.000 ans dans l'actuel département d'Ayacucho au Pérou (5,000 ans en Amérique centrale). On a retrouvé des représentations de camote sur de nombreuses céramiques précolombiennes et des restes de cette racine dans des tombes.

La patate douce est arrivée en Europe au XVIème siècle d'où elle a été diffusée dans le monde entier. On la consomme de nombreuses manières, en accompagnement de viandes et poissons, mais elle sert également à la confection de desserts comme les beignets, compotes, etc…

Cette racine a un goût très agréable, sucré, elle est nutritive, énergétique et riche en carotène et provitamine A.

Des nombreuses variétés existantes, on peut en citer 2 principales au Pérou, la jaune, de couleur orangée et la violette.

Tomate

Lycopersicon Escultelum

 

C'est un fruit qui est considéré comme un légume par son usage culinaire.

La tomate est originaire des hauteurs de la côte occidentale péruvienne (depuis l'Equateur jusqu'au Chili). Des investigations ont démontré son origine dans les Andes, par les évidences archéologiques retrouvées sur les céramiques préhispaniques et également pour la grande quantité de variétés sauvages qui se trouvent dans cette zone.

Elle a été domestiquée au Mexique et de là vient son nom dérivé du nahuati (langue des Aztèques) “tomatl”.

Christophe Colomb la emmené en Europe au milieu du XVIème siècle et durant presque 200 ans  elle a été considérée vénéneuse et se cultivait comme plante ornementale. En Italie elle reçu le nom de “pomo d’oro” (pomme dorée), surement parce que les premières tomates arrivées en Europe étaient de variété jaune. En France elle fut surnommée "pomme d'amour".

Maïs

Zea Maiz

Malgré de nombreuses recherches et des polémiques entre le Mexique, le Pérou et la Bolivie, on ignore toujours l’origine exacte du maïs. Ce qui est certain, c’est que c’était l’aliment sacré aussi bien des Aztèques que des Incas. Ces derniers préparaient la aja ou chicha de jora ou bière de maïs, utilisée lors des cérémonies religieuses et aujourd’hui c’est la boisson artisanale typique des Andes.

Sur la côte, on prépare la chicha morada, une boisson sans alcool à base d'un maïs de couleur violette unique au Pérou.

mais typique du perou
Haricot

Phaseolu Vulgaris

Le frejol ou frijol est originaire des Andes et les traces les plus anciennes de culture de haricots ont été découvertes dans la Caverne de Guitarrero dans la Cordillère centrale du Pérou et datent de 7.000 av.JC. Christophe Colon le ramène en Europe en 1493 et c’est Catherine de Médicis qui l’aurait introduit en France en 1533. Les haricots verts sont des gousses immatures du haricot commun. 

Manioc

Manihot Esculenta

yuca

Racine oblongue qui peut atteindre 1 m de longueur, sa chair est ferme, fibreuse, généralement blanche, très riche en carbohydrates.

De nombreux documents donnent l’origine du manioc au Mexique, mais même l’UNAM, une université de Mexico, cite les découvertes de yuca (nom local) dans des tombes datant de 6.000 av. J.C. au Pérou dans la vallée de Chillón et la péninsule de Paracas. Aujourd’hui l’Afrique est le principal producteur de manioc, suivi de l’Asie et de l’Amérique latine. Le manioc sert à confectionner le Tapioca. 

Piment

Genre: Capsicum

Originaire de l’Equateur et du Pérou, l’ají (nom local) aurait été le premier aliment cultivé par l’homme il y a 9.000 ans, les traces les plus anciennes ont été trouvé dans la caverne Guiterrero dans les Andes centrales péruviennes. Il s’est ensuite diffusé dans toute l’Amérique tropicale du sud et du centre grâce aux fientes d’oiseaux qui en sont friands et insensibles à la capsaïcine, le composé du piment qui donne le piquant. Contrairement à la pomme de terre et à la tomate qui ont beaucoup tardé à être acceptés comme aliment en Europe, le piment a mis moins de 50 ans pour s’intégrer dans les cuisines du monde entier.

aji chile

Au Pérou, il existe une cinquantaine de variétés de piments, de saveurs plus ou moins fortes et le poivron (Capsicum Annuum) est une variété douce de piment.

Ananas

Ananas Comosus

Plante de la famille des broméliacées, la piña (nom local) est originaire de l'Amazonie et a été diffusée par les Espagnols en Asie et Afrique. Au Pérou, on trouve des nombreuses représentation d'ananas sur les poteries comme celles de la culture Mochica (300 avJC - 800 apJC).

Fruit de la passion ou Maracuyá

Passiflora Edulis Sims

maracuyá

Ce fruit est originaire de la forêt amazonienne et son nom vient probablement du guarani (langue des autochtones du Paraguay) Mburukujá qui signifie “nid de mouches” pour la douceur de son nectar qui attire les insectes. Les Jésuites du XVIIème siècle lui donnèrent le nom de Fruit de la Passion, à cause de la disposition de la structure florale de la plante dans laquelle ils reconnurent "la fleur des souffrances" (passio flora = passiflore), faisant allusion à la passion du Christ.

Le maracuyá fut découvert au Pérou en 1569 par le médecin botaniste espagnol Nicolás Bautista Monardes et actuellement 40 pays tropicaux et subtropicaux cultivent le fruit de la passion. On le consomme généralement en jus de fruits et en dessert.

Granadilla

Passiflora Ligulari

 

De la même famille que le maracuyá mais plus sucré et moins acide, c'est un fruit propre à la région andine. La granadilla (ne pas confondre avec la grenade - Punica Granatum) se mange directement ou en jus et on la recommande pour réguler le système digestif, spécialement pour les bébés.

granadilla, variété de fruit de la passion

Tumbo

Passiflora Tripartita

 

Autre fruit de la même famille que le maracuyá et la granadilla, le tumbo est originaire des Andes et on le consomme en jus.

Variété de fruit de la passion
Cacahuète

Arachis Hypogaea

L'arachide ou cacahuète est appelée maní au Pérou. L'archéologue nord-américain Tom Dillehay a découvert les restes les plus anciens (7.840 ans) d'arachide à Paiján sur la côte péruvienne à 600 km au nord de Lima, d'où a commencé sa culture. Les Incas l'ont diffusé dans tout leur empire, puis la cacahuète s'est généralisée dans toute l'Amérique centrale. Les Espagnols l'ont ensuite emmenée en Europe et aujourd'hui on la trouve principalement en Afrique et Asie.

Coton Pima

Gossypium Barbadense

Le Pima, considéré comme le coton le plus fin au monde, a son origine au nord du Pérou, et a été domestiqué depuis 4.200 av. J.C. S’il possède la fibre la plus fine et la plus longue, elle est également la plus résistante, utilisée par de grands couturiers comme Armani et Lacoste. Le Pima fut planté dans les Colonies Britanniques d’Amérique du Nord (en Géorgie et Caroline du Sud) à partir de 1786 et devint le Coton de Sea Island dénommé Extra Longue Fibre. Au début du 19ème siècle, Mohammed Ali Pacha, le fondateur de l’Egypte moderne, fait importer le Sea Island qui sera encore amélioré par l’ingénieur français Louis Alexis Jumel en 1817 et qui deviendra le fameux coton égyptien.

Laine de vigogne
laine la plus fine au monde

La vigogne, cousine du lama, possède la fibre animale la plus fine au monde avec un diamètre moyen de 14 microns (17 pour le cashmere, 24 pour l’alpaga et 50 pour le mouton). C’est aussi la plus chère, sachant en plus qu’un animal donne maximum 300 g de fibre tous les 2 ans (3 à 4 kg par an pour l’alpaga).

Cette finesse et sa grande rareté en font la fibre la plus chère au monde, négociée au moment de la tonte à environ US$500 le kg. La presque totalité de la production part vers les pays riches et un vêtement en vigogne atteindra des sommets en prix. Une écharpe coûte US$500, un pull US$1,500 et un manteau plus de US$20.000 (prix au Pérou).

Trésors du Pérou
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
cermal-editions