ecrivez-nous
1/3

Accueil > Tourisme > Que visiter > Lima centre

Découvrir le Pérou

Lima centre, la ville des rois

Etant généralement la première vision du Pérou, la capitale déroute le voyageur. Moderne, avec ses grandes avenues typiquement américaines, on est loin de l'image typique du pays des Incas. Pourtant, Lima surprend, elle cache des joyaux architecturaux, de superbes musées et une population accueillante. Comme dans toutes les grandes villes mondiales, certains quartiers sont à éviter.

A l’origine, la capitale péruvienne s’appelle "la Ville des Rois" , une dénomination pompeuse qui a été influencée par la date prévue initialement pour sa fondation, le 6 janvier 1535 le jour de la fête des rois, finalement repoussée au 18 janvier. Elle devient quand même par la suite la capitale de l’empire colonial espagnol en Amérique du sud et le restera pendant deux siècles.

Au Pérou, les villes n'ont pas la structure classique, un centre urbain et la banlieue. Les agglomérations sont un regroupement de districts et les limites des villes peuvent considérablement s'élargir. "Lima" est le centre historique actuel. Il y a une cinquantaine d'années, le district de Miraflores au sud était une station balnéaire à 12 km de Lima, séparée par la campagne. Suite à de fortes migrations depuis les Andes, tous les villages autour de Lima ont fusionné pour former une mégapole de près de 100 km de long. Aujourd'hui, l'agglomération de Lima compte 43 districts et 10 millions d'habitants. 

Centre historique

Au cœur du district de "Lima cercado" qui fut autrefois le quartier résidentiel de la capitale, le Centre Historique s’est popularisé dans les années 60 suite à l’immigration depuis les Andes, poussant les nantis à s’installer plus au sud. Rénové, nettoyé et débarrassé de ses milliers de vendeurs ambulants depuis les années 90, il s’est refait une image.

 

Le Centre Historique qui comprend une partie des quartiers de "Lima Cercado" et de "Rimac", est classé au Patrimoine Mondial de l’Humanité de l’Unesco en 1991. Une des grandes particularités de Lima, ce sont ces innombrables balcons de l’époque coloniale ou républicaine et de différents styles dont un grand nombre ont été rénovés grâce à la campagne « adoptez un balcon ».

Plaza Mayor

La Place Principale aussi appelée Plaza de Armas est entourée de superbes bâtiments coloniaux et républicains. Les principaux édifices sont la cathédrale, le palais du gouvernement et la mairie.

Cathédrale

Ouverte tous les jours sauf le dimanche de 10 h à 16 h - Entrée S/. 10 - US$3,50 - 3€

La Cathédrale a été construite en plusieurs étapes à partir de 1542 et restaurée suite aux tremblements de terre en 1609 et 1746, son apparence actuelle date de 1898. Ces différentes restructurations lui ont laissé un mélange de style, renaissance, gothique, baroque et rococo. Les voutes qui soutiennent le plafond sont en bois et stuc permettant d’alléger la structure et donnant de la souplesse en cas de séisme. La cathédrale renferme les restes du conquistador Francisco Pizarro.

Palacio Arzobispal

A côté de la cathédrale, ce palais aux superbes balcons date du début du XXe siècle.

Casa del Oidor

Au coin de la rue, la maison jaune aux balcons verts était le siège de l'administration judiciaire à l'époque coloniale et c'est l'une des plus anciennes maisons de Lima (XVIIe siècle).

 

Palais du gouvernement

Ce bâtiment n'a rien à voir avec le palais du gouvernement construit pour Pizarro en 1536, détruit par plusieurs séismes et incendies. L'édifice actuel de style néobaroque d'inspiration française est la résidence présidentielle. C'est l'architecte français Claude Sahut qui commença la construction en 1926, puis se succèderont plusieurs autres architectes pour achever le palais en 1938.

Parque de la bandera

La statue de Francisco Pizarro trônait depuis 1935 sur cette petite place à côté du palais présidentiel, aujourd'hui appelée la "place du drapeau". Le maire de Lima, Luis Castañeda, la fit retirer en 2003, une décision aplaudie par tous les liméniens qui sont loin de considérer le conquistador espagnol comme un héros.

Mairie

Le Palais Municipal a été reconstruit plusieurs fois comme presque tous les bâtiments de la place d'armes. La première construction date de 1549 et était connue comme le "Conseil Colonial" Le bâtiment actuel de style néocolonial date de 1944.

Palais de l'Union

A côté de la mairie se trouve le Club de l'Union à vocation culturelle, sociale et sportive, créé en 1868 dont les membres sont des personalités de tout le pays. L'édifice actuel date de 1942.

Autour de la Place d'Armes

 

Estación Desamparados

Jirón Ancash - à côté du Palais du Gouvernement

La gare de Lima a été construite en 1912, devenue aujourd'hui la Casa de la Literatura Peruana. Deux fois par mois, part encore le fameux train des Andes vers la ville de Huancayo dans les Andes centrales, le train le plus haut du monde (4.782 m d'altitude) jusqu'en 2006 et la construction d'un train au Tibet (5.068 m).

Eglise et Couvent de San Francisco 

Jirón Ancash - Ouvert tous les jours de 9:30 à 17:30 - Entrée: S/.7 - US$2,50 - 2€

Un des plus importants ensembles architecturaux de la ville, classé au Patrimoine Mondial de l’Humanité en 1988, il a été construit ou reconstruit à plusieurs époques et il a ainsi différents styles.

Entre les nombreuses merveilles que renferme le couvent, on peut citer les catacombes, l’impressionnante coupole en bois et la bibliothèque aux 25.000 volumes anciens. 

Correo central

Sur le côté gauche du palais présidentiel (et derrière la mairie), un long passage recouvert d’une verrière est bordé de petits kiosques. C’est l’ancienne Poste Centrale et actuellement s’y est installé le Musée de la Gastronomie Péruvienne.

Eglise et couvent Santo Domingo

Jirón Camana 170 - Ouvert tous les jours de 8:30 à 17:30 - Entrée: S/.5 - US$1,70 - 1,50€

Plusieurs fois détruits et reconstruits suite à des séismes, ici se trouvent les tombes des deux principaux saints péruviens, Santa Rosa de Lima et San Martín de Porres

Casa de Osambela

jirón Conde de Superunda nº 298 - Ouvert du lundi au vendredi de 9:00 à 12:45 et de 14:00 à 16:45 - Entrée libre

A côté de l'église Santo Domingo, cette magnifique maison coloniale de style néoclassique rococo fut construite en 1805 et abrite aujourd'hui le centre culturel Inca Garcilaso de la Vega.

Palacio Torre Tagle

jirón Ucayali n°363 

C'est l'une des plus belles maisons coloniales de la ville construite en 1735 y restaurée en 1956 qui appartient aujourd’hui au Ministère des Affaires étrangères, possède de magnifiques balcons en bois sculptés et une impressionnante porte d’entrée en pierre.

Basilique et couvent San Pedro

Angle Azángaro et Ucayali - Entrée libre

Construits en 1558 de style baroque avec un intérieur particulièrement décoré, c'était l'église de l'aristocratie liménienne.

 

Théâtre Municipal

Jirón Ica nº 377

Situé à l'angle de la rue Rufino Torrico, le théâtre fue construit en 1915 et totalement détruit par un incendie en 1998. Dix ans plus tard, la mairie décide sa rénovation et investit US$20 millions. L'école des Beaux-Arts de Lima participe à la décoration, respectant les dessins originaux, utilisant des ornements en or et 350.000 pièces ornementales et sculptures. La salle a une capacité de 1.000 personnes.

 

Jirón de la Unión 

C’est la rue piétonne qui relie la place d’armes à la place San Martin. Artère commerciale, elle est la plupart du temps très fréquentée et populaire.

 

Casa Aliaga 

Jirón de la Unión n° 224 – à côté du Palais du Gouvernement - Visite uniquement sur rendez-vous par agence.

La plus ancienne maison de Lima construite en 1535 est une des rares maisons coloniales dans le monde à être toujours habitée par la même famille depuis 16 générations. Des réceptions se déroulent dans les immenses salons, le mobilier et les décorations sont luxueuses.

 

Eglise de la Merced

Angle jirón de la Unión et Antonio Miro Quesada - Entrée libre 

Située dans la rue piétonne, cette église construite en 1535 et restaurée au XVIIIe siècle, se singularise par sa façade très décorée et par les plus belles sculptures coloniales ainsi qu'un magnifique autel.

Plaza San Martín 

Construite au début du XXe siècle, elle a été inaugurée en 1921 pour commémorer le centenaire de l’indépendance et la statue du libérateur José de San Martín trône au centre de la place.

Au sud du Centre historique

A quelques minutes au sud de la place San martin, on arrive au Paseo de la República (promenade de la République) connue également comme le Paseo de los Heroes Navales, une place/boulevard récemment rénovée suite à la construction en 2010 de la station centrale de la nouvelle ligne de bus le Metropolitano qui traverse la ville du nord au sud.

Palacio Rimac

Au début de la place trône un édifice de 3 étages connu comme le Bâtiment Rimac ou Palais français pour son style. Il a été le premier immeuble de Lima, construit en 1924.

Palais de justice

Il se trouve du côté gauche en venant du centre. Sa construction de style néoclassique a été achevée en 1938 et fut inspirée par le palais de justice de Bruxelles.

Centro Cívico

Face au palais de justice, cet immeuble austère de 33 étages et 109 m de haut a été le bâtiment le plus haut du pays jusqu'à la construction en 2010 de l'hôtel Westin (à San Isidro) qui le dépasse de 11 mètres. De style "brutaliste" comme son voisin l'hôtel Sheraton, les deux fuerent édifiés dans les années 70 pendant le gouvernement militaire de Juan Velasco Alvarado. Jusqu'en 2007, il abritait des bureaux et dépendances de l'état, aujourd'hui transformé en un immense centre commercial.

 

Musée d'Art Italien

Av. Paseo de la República 250 - Ouvert tous les jours sauf lundi de 10 h à 17 h - Entrée: S/.5 - US$1,70 - 1,50€

Juste après l'hôtel Sheraton, cette magnifique bâtisse de style néo renaissance décorée de deux énormes mosaïques, est un cadeau de la communauté italienne résidant au Pérou pour commémorer le centenaire de l'indépendance en 1921. Le musée expose de nombreuses œuvres d'art italien du XXe siècle.

 

Place Grau

Au milieu du rond-point à l'extrémité de boulevard, une statue rend hommage à l'Amiral Miguel Grau, héros de la guerre du Pacifique (1879 – 1883) qui vainquit plusieurs bateaux chiliens.

Museo de Arte de Lima (MALI)

Paseo Colón nº 125 - Ouvert tous les jours sauf le lundi de 10 h à 20 h (samedi jusqu'à 17 h)

Entrée: S/.12 - US$4 - 3,50€

En face du musée Metropolitano, le Musée d'Art est installé depuis 1959 dans l'ancien Palais des expositions construit en 1872 pour la foire internationale de Lima. Cet édifice a été réalisé sur des plans de l'entreprise Eiffel, avec un style néoclassique d'inspiration française. Le musée expose des œuvres d'art de tout le Pérou depuis 3.000 ans jusqu'à nos jours.

Parc des Expositions

Il est situé sur l'emplacement de l'ancienne forteresse de la capitale et fut construit en 1870 pour organiser l'exposition internationale célébrant le cinquantenaire de l'indépendance. A l'entrée se trouve le musée d'Art et il compte également deux constructions particulières, les pavillons arabes et byzantins.

 

Musée Metropolitano

Angle av. 28 de Julio et Garcilaso de la Vega - Ouvert du mardi au samedi de 10 h à 16 h 30 - Entrée: S/.8 - US$ 3 - 2,50€

De l'autre côté de parc des expositions, dans l'avenue 28 de Julio, ce nouveau musée inauguré en juillet 2011 a pris place dans l'ancien édifice du Ministère des Transports et de la Communication. Une exposition virtuelle présentée avec du matériel de haute technologie, raconte 10.000 ans d'histoire de Lima.

 

Circuito Mágico del Agua

Avenue Petit Thouars - Ouvert tous les jours sauf le lundi de 15 h à 22 h 30 - Entrée: S/.4 - US$1,40 - 1,20€

Inauguré en juillet 2007, il est installé dans le parc de la Reserva, à quelques pâtés de maisons au sud du parc de l'exposition. Le Circuit Magique de l'Eau est inscrit dans le livre Guiness des Records pour être le complexe de fontaines le plus grand du monde à l'intérieur d'un parc publique. 13 fontaines gérées par informatique offrent un spectacle son et lumière grandiose du mercredi au dimanche à partir de 16 heures pour un prix modique (1€).

Stade national

Inauguré en 1952 au côté du parc de la Reserva, le stade national n'a pas de nom. Sa capacité est de 45.000 places, mais par la ferveur footballistique typiquement latine, il eut son record d'influence en 1959 avec plus de 50.000 spectateurs lors du match Pérou Angleterre qui vit l'équipe locale gagner 4 à 1. Le stade connut également sa tragédie en 1964 lors d'un match contre l'Argentine. L'arbitre refuse le but égalisateur péruvien à 2 minutes de la fin; un spectateur mécontent surgit sur le terrain, aussitôt attaqué par les chiens policiers, provocant l'hystérie collective et une bagarre générale causant 300 morts.

Quartier de Rimac

Derrière le Palais du Gouvernement se trouve le fleuve Rimac qui a donné son nom au district qui se trouve de l’autre côté du fleuve. Aujourd’hui quartier populaire, il recèle quelques trésors coloniaux.

 

Plaza de Acho 

C’est l’arène la plus ancienne d’Amérique et la 3ème construite dans le monde après celle de Séville et Saragosse. C’est aussi l’une des plus grandes avec 14.000 places. Entre octobre et décembre, s’y déroule la fête du Señor de los Milagros (Seigneur des Miracles) considéré comme l’évènement tauromachique le plus important d’Amérique au cours duquel les plus grands toreros internationaux viennent rivaliser. Le français Sébastien Castella a remporté 2 fois l’épreuve, en 2003 et 2006.

 

Paseo de Aguas

Juste derrière la Plaza de Acho, de grandes arcades marquent l’entrée d’une superbe promenade autour de bassins et de fontaines. A l’origine cette grande façade était un aqueduc d’où les eaux du fleuve Rimac devaient tomber en cascade depuis l’arche principale, mais l’œuvre au style français imitant les fontaines de Narbonne n’a jamais été terminée. Le vice-roi Manuel Amat y Juliet fit construire cette Promenade des Fontaines en 1776 pour impressionner sa maitresse La Périchole.

Alameda de los Descalzos 

Cette autre promenade à continuation du Paseo de Aguas, a elle aussi été réalisée en honneur à La Périchole. Très à la mode au XVIIe et XVIIIe siècle, elle était fréquentée par la bonne société. On raconte qu’ici se rencontraient les amants et que c’était le lieu privilégié des hommes frivoles flirtant avec les Tapadas, ces femmes voilées anonymes prises au jeu de la séduction.

 

Convento de los Descalzos 

Manco Cápac 202 - Rimac - Ouvert tous les jours de 9:30 à 13:00 et 14:00 à 17:30 - Entrée: S/.5 - US$1,70 - 1,50€ 

Littéralement le « Couvent des Pieds-nus », il a été fondé en 1595 par les Franciscains "Descalzos", un ordre religieux prônant la rigueur et l’austérité (d’où le nom Pieds-nus). Le couvent et l’église sont plus austères que les autres édifices coloniaux de la ville, ils renferment néanmoins de nombreuses peintures de l’époque coloniale.

Tourisme

 
 
 
 
 
bike tours
miraflores barranco
pharmacies mifarma perou
pharmacies inkafarma perou
produit naturel mal altitude transports
cermal-editions

© 2014 by CERMAL-EDITIONS

Lima - Peru