ecrivez-nous
1/4

Accueil > Tourisme > Que visiter > Cusco

Découvrir le Pérou

Cuzco, la ville impériale

Déclarée Capitale Archéologique de l’Amérique par le Congrès des Amériques en 1933, Patrimoine Culturel de l’Humanité par l’Unesco en 1983, inscrite en 1993 dans la constitution péruvienne comme la Capitale Historique du Pérou, élue Capitale Historique d’Amérique Latine en 2001 par le Congrès Latino-Américain des Régisseurs et Conseillers et Capitale Américaine de la Culture en 2007 par l’Organisation Américaine de la Cuture, la Capitale de L'Empire Inca, mérite largement toutes ces reconnaissances.

S’il reste peu de bâtiments incas, les constructions coloniales ont conservé la majorité des soubassements d’origine et la combinaison des deux styles donne un cachet unique au centre historique et il est logique que Cusco soit considérée comme l’une des plus belles villes au monde. Elle est située à 3.400 m d’altitude.

 

Le 15 novembre 1533, après avoir habilement capturé et exécuté l’Inca Atahualpa à Cajamarca, Francisco Pizarro aidé de Manco Inca Yupanqui entre dans Cusco sans résistance. Le 23 mars 1534, Pizarro déclare officiellement la fondation espagnole de la ville sous le nom de la Très Noble et Grande Ville de Cuzco. Il commence alors à répartir les terres, bâtiments et même indigènes entre les Espagnols, favorisant ses amis, ce qui provoquera des dissensions et jalousies et le début des rancœurs aboutissant à son assassinat quelques années plus tard.

place d'armes de cuzco

En 1543, les Espagnols ont comptabilisé près de 300.000 habitants dans Cusco, Paris n’en comptait que 225.000 à cette époque et Madrid moins de 100.000. Actuellement la ville compte un peu plus de 400.000 habitants, huitième au niveau national.

Centre de Cuzco

Place d'armes

fontaine

A l'époque inca, la place était le double de l'actuelle, divisée en deux parties séparées par la rivière Saphy maintenant souterraine:

Huacaypata, le lieu des pleurs, c'est la place d'armes d'aujourd'hui

Cusipata, lieu de réjouissances, c'est l'actuelle place de la mairie dont on a gardé la traduction espagnole Regocijo.

Cathédrale 

Entrée: S/.25 - US$9 - 7€

L’édifice comporte trois bâtiments: l’église El Triunfo sur le côté gauche construite en lieu et place du Suntur Wasi (Maison de Dieu) en 1560, la Cathédrale qui compose le bâtiment central actuel et qui a remplacé le Palais de l’Inca Viracocha et enfin l’église de Jésus. La façade est de style renaissance d’influence baroque. L’intérieur est très riche avec plus de 300 tableaux de la fameuse "école cusquénienne", 11 chapelles latérales, chacune avec son autel et le maître-autel est recouvert de plaques d’argent.

 

Eglise de la Compañía de Jesús

Entrée: S/.10 - US$3,50 - 3€

C’est la deuxième église de la place d’armes. Sa façade de style baroque, est la plus belle des églises de la ville. Commencée en 1571, détruite en 1650 par un tremblement de terre, elle date de 1668. Entrée libre

 

Rue Hatun Rumiyoc

Rue piétonne derrière la cathédrale, en montant par la calle Triunfo très commerçante, c’est sans doute la plus belle rue de Cuzco. L’impressionnant mur aux soubassements en pierres de forme très irrégulières, enchevêtrées et parfaitement ajustées typique des constructions incas, faisait partie du Palais de l’Inca Roca. Vers le milieu du mur, tout le monde s’arrête pour photographier la fameuse pierre aux 12 angles, mais attention à ne pas la toucher, elle est surveillée en permanence. Les Espagnols ont érigé au-dessus un bâtiment colonial qui est aujourd’hui le musée d’Art Religieux.

hatun rumiyoc

Quartier de San Blas

En prolongation de Hatun Rumiyoc, la cuesta San Blas est une rue très étroite et très pentue. Comme dans les précédentes, de nombreuses boutiques y sont installées et en haut on trouve la place San Blas où a été construite la première église de la ville en 1544, dont la chaire en cèdre sculpté est remarquable.

Entrée église: S/.15 - US$5.20 - 4.30€

Le quartier est tranquille et très agréable pour flâner, c’est ici que sont installés de nombreux artistes.

Qoricancha - le Temple du Soleil

Entrée: S/.10 - US$3,50 - 3€

Qoricancha signifie Temple Doré, mais à l’origine il s’appelait Inticancha (Inti = soleil). Les Espagnols ont construit ici le Couvent de Santo Domingo, mais heureusement ont conservé une bonne partie du temple, car la finesse de construction avait atteint ici son apogée. Par contre, on s’en doute, les innombrables pièces d’or qui recouvraient les murs en symbolisant le soleil, ont toutes disparues.

temple du soleil

Marchés 

Le grand Marché Artisanal se trouve en bas de l’avenue El Sol, à 15 mn à pied de la place d’armes. De nombreuses boutiques sont éparpillées dans le centre de Cuzco.

 

Le Marché Central San Pedro se trouve à côté de la gare du même nom. Depuis l’avenue El Sol, remonter la rue Mantas tout droit pendant 10/15 mn. Marché populaire, attention aux pickpockets.

Ouvert 7/7 de 6 h 30 à 18 h 30 

Les 4 ruines proches de Cuzco

Entrées comprises dans le Boleto Turístico

 

Saqsaywaman

la forteresse qui domine cusco

Sur les hauteurs de la ville à 3.580 m d’altitude et à seulement 3 km de la place d’armes, Sacsaywaman (lieu où se rassasie le faucon) est une forteresse et centre cérémonial dont la construction est la plus grandiose de tout l’empire. Erigée à l’époque de Pachacútec, l’assemblage des pierres est parfait comme d’autres murs incas, mais ici la taille des blocs utilisés est phénoménale, certains mesurant jusqu’à 6 mètres de hauteur et pesant plus de 100 tonnes. Le mystère demeure encore sur les techniques utilisées pour déplacer et tailler les énormes blocs pour réussir un ajustage aussi précis. 

Malgré le démantèlement d’une grande partie du site par les Espagnols mais aussi par les Cusquéniens eux-mêmes pour construire leurs maisons, les ruines sont encore impressionnantes et on peut essayer d’imaginer Sacsaywaman à l’apogée de l’empire inca.

Qenqo

A 4 km de Cuzco et à 3.604 m d’altitude, Qenqo était un lieu rituel inca composé d’un immense rocher et d’un amphithéâtre cérémonial. Son nom, Labyrinthe (Qenqo en quechua), vient d’un canal en forme de zigzag taillé sur la roche ou d’un passage semi-naturel traversant le rocher et où se trouve un autel de sacrifices.

labyrinthe

Puka Pukara

A 8 km de Cuzco et à 3.770 m d’altitude, la Forteresse Rouge était un fort militaire contrôlant le chemin vers la Vallée Sacrée et protégeant le site de Tambo Machay.

 

Tambo Machay

complexe de fontaines

A 500 m de Puka Pukara et à 3.815 m d’altitude, surnommé les Bains de l’Inca, Tambo Machay était dédié au culte de l’eau avec de magnifiques fontaines et servait également de Lieu de Repos (traduction du quechua) à l’Inca. 

Au sud de Cuzco

Tipón

Entrée comprise dans le Boleto Turístico

A 25 km de Cusco (30 mn), ce magnifique complexe de terrasses a probablement servit comme laboratoire de produits agricoles aux Incas. Son ingénieux système de fontaines et canaux d’irrigation parfois souterrains lui a valut le titre de Merveille de l’Ingénierie Civil par l’association des Ingénieurs Civils des Etats-Unis. 

complexe de terrasses et fontaines

Pikillacta

Entrée comprise dans le Boleto Turístico

A 30 km de Cusco (45 mn), ce complexe est pré inca, construit à l’apogée de la culture Wari vers l’an 1.000. C’était un centre urbain et cérémonial dont le nom signifie la Ville des Puces pour ses nombreuses petites constructions qui ne dépassaient pas 4 m2 et qui semblaient faire partie d’une garnison militaire. 

Chinchero

 

Entrée du village comprise dans le Boleto Turístico integral

A 27 km au nord-ouest de Cusco (45 mn) et 30 km d’Urubamba (40 mn), ce village à 3.760 m d’altitude a conservé sa structure inca, les Espagnols ayant simplement adapté leurs constructions. Le site se divise en 2 parties: près de la route c’est le village "moderne" avec son marché dominical où se pratique encore le troc entre les paysans venus de toute la région, auquel s’est rajouté un espace artisanal depuis quelques années. La partie haute est l’ancien village où subsistent de magnifiques murs incas mélangés aux constructions coloniales. La superbe église a été érigée sur l’ancien palais de l’Inca Túpac Yupanqui (le fils de Pachacútec).

Tourisme

 
 
 
 
indio feliz
produit naturel mal altitude transports
pharmacies mifarma perou
pharmacies inkafarma perou
cermal-editions