1/4

Accueil > Tourisme > Que visiter > Arequipa et Colca

Découvrir le Pérou

Arequipa et alentours

produit naturel mal altitude transports
Arequipa

A 2.335 m d'altitude dans la Cordillère volcanique, la deuxième agglomération du Pérou avec 856.000 habitants se trouve au sud, à 1.010 km de la capitale. Elle est surnommée la ville blanche pour 2 raisons: toute la partie coloniale a été construite avec la pierre de sillar provenant de la cendre volcanique et de couleur blanche; il existe aussi une variété rose mais elle est peu utilisée. L'autre explication est la création de la ville en 1540 par les Espagnols et même si la vallée était habitée par quelques indigènes, elle n'en reste pas moins une cité au style purement colonial créée par les colons blancs.

la ville blanche

Aujourd'hui cela a bien changé suite aux fortes migrations provenant de l'altiplano depuis les années 70 et la population actuelle est très hétéroclite.

Arequipa est une ville un peu à part au Pérou où ses habitants se sentent plus arequipéniens que péruviens, ayant toujours revendiqué une certaine indépendance surtout par rapport à la capitale, avec un chauvinisme quelques fois exagéré, allant même jusqu'à créer leur propre passeport et une monnaie (le characato), bien sûr sans aucunes valeurs officielles.

 

Arequipa s'estime aussi être la tête pensante du pays. Il faut admettre qu'elle a vu naitre de nombreux écrivains comme Mario Vargas Llosa (prix nobel de littérature en 2010), hommes d'affaires et politiques. 

La ville est située dans une vallée florissante au climat très doux toute l'année et très ensoleillé, au pied de 3 volcans: le Chachani qui signifie Vêtu de Blanc en quechua grâce à ses neiges éternelles et qui culmine à 6.075 m d'altitude, le majestueux Misti ou Seigneur, emblème d'Arequipa de forme conique à 5.825 m et le Picchu Picchu qui signifie Les Montagnes par ses nombreux pics, à 5.664 m.

Le centre

Déclaré Patrimoine Mondial de l’Humanité en 2000.

 

Plaza de Armas  

Le cœur d’Arequipa a beaucoup de charme, la place est superbe, entourée d’arcades sur trois côtés, la face nord étant entièrement occupée par un côté de la cathédrale de style néo renaissance qui contrairement à l’habitude ne se présente pas de face. Reconstruite plusieurs fois suite aux continuels tremblements de terre et plusieurs incendies, la présentation actuelle date de la fin du XIXe siècle. L’intérieur est beaucoup moins chargé que la plupart des édifices religieux coloniaux, par contre elle recèle des trésors comme la magnifique chair en bois sculpté, œuvre du français Charles Buisine Rigot, un des plus grands orgues d’Amérique d’origine belge el l’autel en marbre de Carrare. L’entrée est gratuite aux heures d’ouverture (malheureusement irrégulières) mais interdite aux touristes pendant les offices, comme les principales églises du pays d’ailleurs.

cathedrale

Eglise et Cloitre de La Compañía 

A l'angle de la Place d'Armes et de la rue Santo Domingo, entrée gratuite.

magasins artisanaux

Superbe église commencée en 1590 et terminée en 1698, la façade se caractérise par une décoration très chargée de style baroque métis en relief et l'autel est de toute beauté. Mais le plus impressionnant reste la chapelle San Ignacio (entrée payante) au fond à gauche de la basilique, aux murs entièrement recouverts de représentations très colorées d'animaux et plantes tropicales. Sur le côté de l'église, les magnifiques cloitres formés de 3 patios, abritent aujourd'hui les principales boutiques d'alpaga (il y en a d'autres dans le passage derrière la cathédrale, et un peu plus haut de gamme dans la rue Santa Catalina et au centre artisanal Ekeko de la rue piétonne Mercaderes). Arequipa étant le centre national du tissage de la fameuse fibre, on trouve dans cette ville les meilleurs rapports qualité/prix de tout le pays, en parlant bien sûr de la véritable laine d'alpaga et non des faux qu'on rencontre dans tous les marchés artisanaux. 

Convento de Santa Catalina  

Ouvert 7/7 jours de 8 h à 17 h (mardi et jeudi jusqu'à 20 h) – Entrée S/.40 - US$10 - 8€

On a coutume de le décrire comme "une ville dans la ville", c'est en tout cas le lieu incontournable d'Arequipa. Ce splendide couvent occupant 2 ha et entièrement entouré d'un mur massif en sillar, a été fondé en 1579 et maintes fois reconstruits. C'est un dédale de ruelles, des façades aux couleurs vives, des fontaines, patios et cloitres. Les filles de bonnes familles devaient payer cher pour entrer au couvent et une fois intégrées elles ne pouvaient plus en sortir.

 

Les guides du couvent vous feront partager leur passion souvent avec humour, une visite inoubliable! 

le site plus important a arequipa

Museo Santuarios Andinos 

Calle La Merced 110, à 50 m de la place d’armes. Ouvert 7/7 jours de 9 h à 18 h (dimanche 8 h à 15 h), entrée S/.15 - US$4 - 3,30€

dama de ampato

L’attraction principale de ce musée créé en 1997 est la fameuse momie Juanita ou Dama de Ampato, une enfant de 12/14 ans qui fut sacrifiée à l’époque inca en offrande aux dieux Apus (des montagnes).

Elle fut découverte en 1995 à plus de 6.000 m d’altitude sur les flancs du volcan Ampato près du canyon de Colca, suite à l’éruption de son voisin Sabancaya qui a fait fondre une partie des glaciers. C’est la momie la mieux conservée de toute la planète grâce à sa congélation pendant cinq siècles, son corps ayant la particularité d’être intact sans avoir été éviscéré comme cela se pratique normalement pour la momification. 

Eglise et couvent de San Francisco 

Fondée en 1554, l’église et le couvent ont évidemment soufferts des séismes. L’intérieur est sobre, mais le cœur taillé dans le sillar et les sculptures sont superbes. Le couvent compte une bibliothèque de 20.000 livres et une pinacothèque. Sur le côté, la Fundación Fierro est occupée par un marché artisanal.  

 

Maisons coloniales 

Arequipa a réussit à conserver de magnifiques demeures coloniales comme la Casa del Moral (calle Moral) du XVIIIe siècle qui se visite (entrée payante) avec tout son mobilier d’origine. La Casa Tristán del Pozo, aujourd’hui siège d’une banque, se trouve dans la très animée calle San Francisco (nº 108), la rue des bars, restaurants et discothèques. 

 

Marché - Mercado central 

Angle Pierola et San Camilo, à 10 mn à pied de la place d’armes.

Prendre soin de détailler les fruits exotiques que les vendeuses vous feront volontiers goûter (soyez fair-play donnez une pièce ou achetez en un peu), les chuño et moraya (patates déshydratées) et autres tubercules andins, une merveille! Possibilité de boire un jus de fruit pressé dans un verre en plastique (sans craintes), si vous n’arrivez pas à vous décider, demander un mixto. Endroit populaire, donc attention aux pickpockets.

san camilo
Proche du centre

Quartier de Yanahuara

volcan misti

A 30 minutes à pied de la Place d’Armes en traversant le fleuve Chili par le pont Puente Grau, ce quartier pittoresque est enchanteur avec ses ruelles étroites, ses maisons anciennes aux fenêtres ornées de fer-forgés typiques d’Arequipa.

Au centre du district une superbe place très tranquille à l’ombre des palmiers royaux sert également de mirador donnant un point de vue imprenable sur le centre et les volcans environnants.

L’église construite en 1750 est l’un des meilleurs exemples de l’art métis régional.

Mirador de Carmen Alto 

Un peu après Yanahuara, à 10 mn en voiture, un magnifique mirador surplombe la vallée du fleuve Chili et la ville. Un kiosque propose des jus de fruits typiques d’Arequipa comme le tumbo et la papaya arequipeña et un jardin vous dévoile les plantes andines comme le fruit de la passion, le molle (faux poivre), etc…

 

Quartier de Cayma

Au nord-ouest du quartier de Yanahuara (3/4 km du centre), Cayma est un quartier résidentiel (dans sa partie centrale). Sur la place d’armes les balcons aux fer-forgés typiques sont superbes et l’église de style baroque métis est un joyau d’architecture.

 

Couvent La Recoleta

Construit en 1648, le couvent reconnaissable à sa grande tour rouge, est composé de 4 cloitres, plusieurs salles d’exposition retraçant l’histoire du Pérou de toutes les époques, comme la salle d’art précolombien, la salle Amazonie et instruments de musique, ainsi que sa grande bibliothèque, pour avoir une vision différente de l’histoire péruvienne.

Aux alentours de la ville

Molino de Sabandia

Ouvert 7/7 jours de 9 h à 17 h. Entrée S/.10 - US$2,50 - 2,20€

Situé à 8 km au sud-est de la ville (30 mn) dans le merveilleux cadre de la campiña d’Arequipa, ce superbe moulin construit en 1621 est toujours en activité.

 

Mansión del Fundador

mansion del fundador

Ouvert 7/7 jours de 9 h à 17 h - Entrée: S/.15 - US$3,80 - 3,30€

Ce palais construit par Don García de Carvajal, le fondateur de la ville d’Arequipa, se trouve proche du Moulin de Sabandía en pleine campiña, à 9 km du centre (30 mn).

Cette magnifique propriété vous transporte dans les fastes de la vice-royauté du XVIIIe siècle.

Ascension des Volcans

Des agences locales proposent l’ascension de la plupart des volcans du coin.

Misti (5.825 m) : classe II, facile en 2 jours, comme un trek d’altitude.

Chachani (6.075 m): classe III, moyen en 2 jours.

Picchu Picchu (5.664 m) : classe III, facile 2 jours

... et beaucoup d’autres comme l'Ampato, le Coropuna, le Quehuisha (la source du fleuve Amazone) etc...

Au sud d'Arequipa

Toro Muerto

petroglyphes sur des rochers

Site préhistorique de la période néolithique, c’est-à-dire 3.500 av. JC, à 165 km d’Arequipa (3 h) en direction de Lima puis Majes et Cotahuasi.

On y trouve des pétroglyphes (dessins symboliques gravés sur la roche) sur plus de 6.000 rochers volcaniques provenant les explosions des volcans Chachani et Coropuna. Les dessins représentent principalement des figures géométriques et des animaux.

Canyon de Cotahuasi

L'un des canyons le plus profond du monde avec 3.535 m (1.600 m pour le Colorado) se trouve à l’ouest de la ville d’Arequipa en passant par Majes (direction Lima), le village de Villa Cotahuasi à 380 km (12 h) dont 1/3 de route non asphaltée et enfin 2 heures de chemins carrossables. Hormis la beauté du paysage, on peut y voir des vigognes et condors ainsi que pratiquer l’escalade, du parapente, des excursions à cheval ou en vélo, du trekking et du rafting, meilleur en saison sèche entre mai et novembre.

le canyon le plus profond du monde
Au nord d'Arequipa

Réserve Nationale Salinas y Aguadas Blancas

reserve de vigognes

En direction de Puno, à 65 km d’Arequipa (1 h 30), Salinas est un plateau à presque 4.000 m d’altitude et c’est l’une des réserves de vigognes au Pérou. En 2010, la Conacs (COnsejo NAcional de Camelidos Sudamericanos) a recensé 3.700 spécimens dans cette réserve, protégés par 26 communautés. Le paysage est grandiose avec cette plaine immense bordée des volcans Chachani et Misti et on peut admirer les groupes de vigognes souvent de très près. Juste au début de la réserve, on aperçoit les cimes enneigées de 3 volcans: Ampato (6.310 m) où a été découvert la Momie Juanita, Sabancaya (6.040 m) et le Hualca Hualca (6.050 m).

Canyon de Colca

Entrée au canyon: S/.70 - US$20 - 16€

Pour les résidents nationaux: S/.20

Colca signifie en quechua "grenier" pour avoir été une réserve alimentaire à l’époque inca. 45 mn avant d’arriver à Chivay, on passe par le col de Patapampa à 4.910 m d’altitude (100 m au-dessus du Mont Blanc).

 

La petite ville de Chivay (75.000 habitants – 3.633 m d’altitude), à 164 km d’Arequipa (4 heures) est la porte d’entrée à la Vallée de Colca. A seulement 4 km se trouvent les bains thermaux de La Calera. L’eau provenant de sources voisines à plus de 80ºC est refroidie dans des serpentins pour arriver dans les 5 piscines en plein air à environ 38ºC, très agréable et salutaire, idéal pour la peau et les rhumatismes.

condors

Plus loin, le village de Yanque possède aussi des bains thermaux, puis c’est une route non goudronnée qui longe la rivière Colca traversant 3 autres villages, Achoma, Maca et Pinchollo. Sur l’autre rive on aperçoit les innombrables terrasses de cultures et au bout de 1 heure 30 on arrive à la Croix du Condor à 3.720 m d’altitude, le lieu de prédilection pour l'oiseau le plus grand du monde. Ici le canyon plonge à plus de 1.200 m sur la rivière, mais plus loin la profondeur atteint 3.400 m. Le chemin carrossable continue et on peut rejoindre Arequipa en 8 heures (250 km).

Route vers Puno

Depuis la réserve Salinas y Aguadas Blancas, la route est en très bon état. On passe au col de Crucero Alto (4.528 m d’altitude) qui marque la frontière avec le département de Puno. Quelques kilomètres plus loin, la route plonge vers le magnifique lac Lagunillas.

Tourisme

 
 
 
 
 
 
 
 
cermal-editions