ecrivez-nous
1/3

Accueil > Tourisme > Que visiter > Amazonie

Découvrir le Pérou

Amazonie péruvienne

La forêt tropicale la plus grande, la plus variée et la plus riche au monde est faite pour les amoureux de la nature. Ici le dépaysement est total, un monde sauvage, impressionnant et fascinant où tout est démesuré, une explosion de couleurs, de senteurs et de sons inconnus, bref on est sur une autre planète. En s'aventurant dans la jungle, on entre dans une autre dimension, des arbres gigantesques peuvent atteindre 40 mètres de haut avec un tronc de 3 m de diamètre, les fleurs, les feuilles et les fougères sont gigantesques, la cacophonie est permanente, la forêt ne dort jamais.

La superficie totale de la forêt amazonienne est de 6 millions de km2, (presqu'aussi grande que l'Australie et 1 fois ½ l'Union Européenne). Au Pérou elle représente plus de la moitié du territoire mais seulement 13% de la population, avec pourtant quelques villes importantes.

La gastronomie amazonienne est elle aussi particulière. On peut bien sûr essayer les spécialités locales comme le suri, un gros ver blanc ou des fourmis, mais les plats typiques sont beaucoup plus "civilisés" comme le juane, poulet, riz et légumes cuits dans une feuille de bijao (un arbre local), le tacacho con cecina, une purée de bananes avec de la viande séchée et d'excellents poissons en particulier le paiche et le piranha (délicieux). On y prépare aussi d'excellentes liqueurs à base de plantes locales dont les plus populaires sont énergisantes aux noms évocateurs comme le rompe calzón (arrache slip), ambiance chaleureuse assurée! 

Les séjours en Amazonie se font généralement dans des lodges, des cabanons rustiques en bois construits au cœur de la forêt et au bord d'un cours d'eau d'où partent les expéditions journalières à pied au travers de la jungle ou en bateau pour profiter de l'énorme diversité de la faune et de la flore.

Iquitos

Nord-est du Pérou

Une autre particularité unique au Pérou, Iquitos est la seule ville importante au monde sans accès routier, plantée au beau milieu de la forêt. Avec 495.000 habitants, c'est la capitale du département de Loreto et la sixième agglomération du pays, située au nord-est à 1 h 45 de Lima en avion et c'est ici que se rejoignent les deux grands fleuves du Pérou, le Marañon et l'Ucayali pour prendre le nom d'Amazone. L'autre moyen d'aller à Iquitos, c'est par bateau depuis Pucallpa. Le trajet prend entre 2 et 7 jours, cela dépend de la taille du bateau, des courants et de l'humeur du capitaine.

A partir de 1638, les Jésuites s'établissent ici pour évangéliser les indiens et aménagent des petits villages. En 1863, l'armée péruvienne installe le premier port fluvial dans cette zone stratégique et à la fin de XIXe siècle commence l'épopée du caoutchouc qui va transformer en un temps record un hameau en l'une des plus grandes villes du Pérou et procurer 35 années de prospérité à Iquitos et à tout le pays.

 

Cathédrale

Située sur la place d'armes, cette curieuse église de style néogothique date de 1924 et se distingue par son horloge suisse.

 

Casa de Fierro

Face à la place d'armes, cette Maison de Fer est constitué d’une structure métallique construite à Paris en 1887 par l’entreprise Eiffel.

 

Ex hôtel Palace

Angle calle Putumayo et malecón Tarapacá. Ce bâtiment de 3 étages construit en 1924 est la parfaite représentation de l'âge d'or du caoutchouc, considéré comme l'édifice le plus luxueux de toute l'Amazonie avec ses balcons en fer-forgé d'Hambourg, ses marbres de Carrare et ses mosaïques de Séville.

 

Puerto de Belén

Le port de Belén est l'endroit le plus typique de la ville. Sur les rives de l'Amazone, les maisons sont construites sur pilotis ou flottantes et amarrées les unes aux autres.

Les habitants vivent continuellement sur le fleuve, se déplaçant uniquement en barques. A 200 mètres du port se trouve le marché de produits traditionnels.

Museo Amazónico

Malecón Tarapacá 386. Ouvert 7/7 jours de 8 h à 21 h.

Le musée expose 80 moulages d'indiens de différentes tribus de la région. Le local est partagé avec le musée militaire qui retrace l'histoire de la ville.

 

Quistococha

A 15 mn de la ville, ce complexe touristique aménagé autour d'une lagune est idéal pour admirer 70 animaux difficiles d'apercevoir dans la jungle comme le jaguar, le dauphin rose et autres serpents. On y trouve aussi un jardin botanique avec les plantes médicinales et ornementales du coin, une plage pour se baigner, des promenades en barques et des restaurants. 

 

Réserve Nationale Allpahuayo-Mishana

A seulement 20 km au sud-ouest d'Iquitos commence cette petite réserve impressionnante par sa diversité et ses records mondiaux comme le plus grand nombre de variétés d'arbres à l'hectare (300), la plus grande variété de reptiles (140), d'amphibiens (112), de primates (17) et d'oiseaux (600) dans une localité. Le parc compte aussi près de 2.000 espèces de plantes dont une centaine est endémique tout comme une douzaine de vertébrés et plus de 28 espèces menacées comme la Loutre Géante, l'Aigle Harpie, le singe Tocón Negro (Titi à Collier), le singe Guapo Rouge (Ouakari Chauve) et le Tatou Géant

 

Réserve de Pacaya Samiria

Surnommée la Selva de los Espejos, la Jungle des Miroirs, c'est la forêt inondée la plus grande d'Amazonie. Ce parc qui commence à Nauta, une petite ville à 106 km au sud-ouest d'Iquitos et reliée par une route goudronnée, est la plus grande réserve du Pérou avec 2 millions d'ha (20.000 km2) soit la moitié de la Suisse. On y trouve de nombreuses espèces animales menacées comme la petite tortue Charapa et la moyenne Terecay, la Vache Marine, le Caïman Noir et la Loutre Géante ou Loup de Rivière, ainsi que 56 communautés indigènes.

Pucallpa

Centre-est du Pérou

La capitale du département d'Ucayali est accessible par route asphaltée depuis Lima en 15 heures, 787 km (1 h 10 en avion). Cette ville de 320.000 habitants vit principalement de l'industrie du bois et du tourisme, mais aussi d'agriculture, d’élevage et de pêche. Tout comme Iquitos, la ville fut fondée au moment de l'épopée du caoutchouc en 1883, habitée auparavant par de nombreuses tribus dont les plus importantes sont le Shipibos, Cashibos et Campas.

 

Parc Naturel de Pucallpa

Situé juste à la sortie de la ville en direction de l'aéroport, ce parc comprend un lac, une zone de détente, un zoo montrant les animaux typiques de la région et un petit musée régional avec en particulier des textiles et de l'artisanat shipibo-conibo caractérisé par ses motifs géométriques sur fond beige.

Laguna de Yarinacocha

A 7 km de la ville, ce lac aux eaux claires abrite des dauphins roses et de nombreux poissons. On y peut y pêcher, profiter des plages en saison sèche (avril à décembre) et emprunter des bateaux pour se rendre dans les villages shipibos autour de la lagune.

Parque Nacional del Manú 

Sud-est du Pérou

Appelé la Reserva de Biósfera del Manú, ce grand parc situé au nord-est de Cusco a été classé au Patrimoine de l'Humanité par l'UNESCO en 1987. Il s'étend depuis l'Amazonie à 300 m d'altitude et jusqu'aux Andes à 3.800 m. Manú est l'un des endroits au monde où l'on trouve la plus grande variété de plantes et d'animaux. On y a dénombré plus de 20.000 espèces de plantes, 1.000 espèces d'oiseaux, 1.200 papillons, 200 mammifères et 14 singes dont le Leoncito (petit lion) ou Titi pigmeo, le plus petit du monde pesant 100 g.

La réserve protège non seulement la faune et la flore locale, mais également l'aspect culturel des peuplades comme les Matsiguenkas, Amahuacas, Ynes, Amarakaeris, Huashipaires et Nahuas pour leurs langues, folklores, modes de vie et médecines naturelles, beaucoup de ces indiens n'ayant aucuns contacts avec le monde moderne. 

De nombreux aventuriers sont aujourd'hui encore à la recherche du Paititi, la légendaire Cité Perdue des Incas qui regorgerait de trésors, cachée dans les immenses zones vierges de Manú.

On peut se rendre dans la réserve par avionnette depuis Cusco jusqu'à Boca Manú (30 mn) puis en bateau jusqu’au cœur de la réserve. En deux journées, on peut emprunter une route en partie goudronnée qui passe par Pisac et Paucartambo (praticable en saison sèche de mai à octobre), puis par bateau jusqu’à la réserve.

Puerto Maldonado 

Sud-est du Pérou

Cette ville moyenne de 80.000 habitants, capitale du département de Madre de Dios, est sur le trajet de la toute nouvelle route interocéanique qui relie le Pacifique à l'Atlantique au Brésil, traversant les Andes et l'Amazonie. Aujourd'hui, on peut s'y rendre depuis Cusco en une dizaine d'heures (524 km) alors qu'auparavant il fallait entre deux et trois jours. Puerto Maldonado est aussi à moins de 4 heures de la frontière brésilienne (228 km). 

Cette région a également connu la fièvre du caoutchouc à la fin du XIXe siècle, mais n'a gardé aucuns fastes comme Iquitos au nord. Aujourd'hui, elle vit principalement du commerce de bois et de l'extraction d'or en grande majorité informelle, causant d'énormes dégâts écologiques avec les rejets de mercure utilisé pour séparer l'or, la déforestation et l'afflux de boues dans les rivières. La région est pourtant l'une des plus riches en écosystèmes et un autre paradis pour les amoureux de la nature.

Réserve Nationale de Tambopata-Candamo

Au sud de Puerto Maldonado, cette réserve est l'une des plus intéressantes du pays et comme les autres elle bénéficie d'une énorme diversité. La Collpa de Guacamayos est la plus célèbre attraction du parc. Vers 6 heures chaque matin, des centaines de perroquets s'agroupent pour ingurgiter de l'argile sur une paroi bordant la rivière. Les scientifiques ne savent toujours pas le motif de ce rituel, mais ils ont constaté qu'il est aussi un rassemblement social. Ce spectacle haut en couleurs existe également dans d'autres régions d'Amazonie, mais celui de Tambopata est le plus impressionnant.  

Lago Sandoval

A 1 heure en bateau de la ville et 1 heure de ballade à pied, l'un des plus beaux lacs d'Amazonie se parcours généralement en canoë pour pouvoir observer les animaux en toute tranquillité, les singes, les oiseaux et les loutres géantes.

Tourisme

 
 
 
 
 
 
produit naturel mal altitude transports
pharmacies mifarma perou
pharmacies inkafarma perou
cermal-editions

© 2014 by CERMAL-EDITIONS

Lima - Peru